SDMO : 50 ans d'histoire

SDMO industries : spécialiste des groupes électrogènes et centrales de production d'électricité depuis 1966

1966

Création de SDMO par la famille Meunier pour distribuer des moteurs marins MWM.


1969

SDMO s'oriente vers la fabrication de groupes électrogènes et arrête progressivement la distribution de moteurs marins.


1970-73

SDMO se développe du fait de la croissance de l'élevage (aviculture) et de l'agro-alimentaire en Bretagne.


1973

Après ses succès régionaux, SDMO décide de se développer sur le marché français, ouvre un bureau commercial à Paris et fait construire son siège social et une usine adjacente pour faire face à sa croissance


1974-83

Deux agences commerciales sont ouvertes en France pour conforter le développement national. SDMO implante un réseau de distributeurs en Afrique et embauche le 1er commercial dédié à l'export. Grâce au succès d'une importante affaire en Lybie, SDMO s'impose sur ce territoire et obtient un nombre croissant de contrats sur le Moyen orient et l'Afrique francophone. SDMO décide d'élargir son offre avec une gamme de petite puissance démarrant à 30 kVA.


1984-85

SDMO rachète au groupe ALSTHOM sa division groupes électrogènes à AMAN et acquiert par ce biais un savoir-faire dans le domaine des applications spéciales (centrales de production autonomes télécommunications, militaires, off-shore). C'est à cette époque également, que le groupe Meunier rachète la société SOREEL, spécialisée en armoires d'automatismes, pour maîtriser la partie «sensible» du produit.


1986

Mise en place par EDF de L'EJP qui incite fortement les gros et moyens consommateurs d'électricité à s'équiper en groupes électrogènes pour produire et vendre de l'énergie. SDMO se développe fortement en France et y gagne sa place de leader, grâce à son savoir-faire technique d'ingénierie et la grande qualité de son service après vente. Cette augmentation de volume lui permet de s'attaquer à de nouveaux marchés export, notamment en Europe où elle met en place des distributeurs.


1989-92

SDMO décide successivement de la création de filiales en Espagne et en Angleterre, ainsi qu'à Singapour pour pénétrer les marchés asiatiques qui sont en forte croissance.


1993-96

SDMO décide de renforcer encore son développement à l'export pour anticiper une baisse prévisible du marché français qui est trop dépendant de la politique tarifaire (EJP) de EDF. SDMO consacre donc des ressources supplémentaires à l'exportation. Elle déploie un réseau de distributeurs en Amérique du sud.


1996

Pour faire face à son expansion et au développement des ventes et de la fabrication des groupes standard, SDMO ouvre une usine de 15.000 m2 en Zone Industrielle de Kergaradec, à Brest.


1997-2001

SDMO continue de se développer à l'exportation en se renforçant sur les territoires où elle est déjà présente (ouverture de filiales en Argentine, au Brésil et aux USA ainsi qu'un bureau commercial à Alger).


2001-2005

SDMO uniformise la couleur de ses groupes, restructure ses gammes de produits et dévoile avec succès sa nouvelle image de marque à l'ensemble de ses partenaires. SDMO renforce son développement à l'exportation en créant une filiale en Belgique puis au Nigéria. En 2005, la holding MEUNIER cède SDMO au groupe américain KOHLER, ainsi que deux autres sociétés-soeurs SOREEL(génie électrique et automatisme) et BES (maintenance de groupes électrogènes). Le groupe Kohler possède et distribue déjà à l'international sa propre marque de groupes électrogènes.


2006-2008

Implantation d'un bureau à Dubaï, puis à Johannesburg (Afrique du Sud) et Moscou (Russie). SDMO et Kohler se répartissent les zones commerciales au niveau mondial, en tenant compte de leur pénétration actuelle du marché. Leurs marques seront désormais distribuées sur des territoires différents. SDMO conserve l'Europe, l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Amérique centrale et l'Amérique du sud. La forte croissance de l'entreprise et de la demande nécessite de nouveaux investissements : le projet d'extension de l'usine principale de Kergaradec II est validé par Kohler.


2009

SDMO investit dans de nouvelles ressources pour élargir son offre et proposer des solutions énergétiques hybrides. Début du chantier d'extension de l'usine de Kergaradec II.


2010-2011

Malgré la crise économique mondiale, SDMO maintient la barre. L'Allemagne s'ajoute à la liste des filiales européennes après le rachat par SDMO d'un de ses plus anciens et fidèle distributeur. Lancement de la nouvelle gamme Rental Compact, entièrement conçue pour les professionnels de la location, introduction de groupes à moteur biogaz. La synergie avec le groupe Kohler se renforce par l'intégration de ses moteurs dans les gammes Portable Power et Power Products. La filiale de Miami SDMO Generating Sets fête ses 10 ans, SDMO NV célèbre son 8ème anniversaire, le bureau de Russie est officiellement inauguré.


2012

SDMO renforce sa présence au Moyen Orient: elle étoffe ses équipes à Dubaï et ouvre un bureau en Egypte, au Caire. Cette nouvelle implantation sera directement supervisé par la filiale des Emirats Arabes Unis. Ouverture de la nouvelle usine de Kergaradec II. Le site principal de production de SDMO s'étend désormais sur 40 000 m².


2016

Un tournant dans son histoire : SDMO se renomme KOHLER SDMO, change de positionnement et devient constructeur de ses propres moteurs. Elle dévoile sa nouvelle gamme de produits KD series, supérieurs à 700 kVA, équipés de moteurs Kohler.
Le siège social de l’entreprise s’installe dans de nouveaux locaux, à proximité immédiate de son usine de Kergaradec.





Enregistrer
Réalisation : id3i.fr